Passer au contenu principal

Centre d'assistance aux patients et au public

Avez-vous une question ou une préoccupation au sujet d’un médecin de l’Ontario? Contactez-nous.

Icône d’impression de la page

Le Centre d’assistance aux patients et au public de l’OMCO est là pour conseiller le public sur une variété de questions concernant leur expérience en matière de soins de santé. Notre rôle principal est de vous aider en ce qui concerne les préoccupations concernant les soins que vous avez reçus par un médecin de l’Ontario, y compris les soins inadéquats, la conduite non professionnelle et/ou inappropriée et les abus sexuels.

Grâce à un service d’interprétation audio, les patients qui appellent l’OMCO peuvent se connecter avec un interprète dans l’une des 240 langues. L’interprète peut faciliter la communication et s’assurer que toutes les questions ou préoccupations sont présentées de manière précise.

Comment nous pouvons vous aider :

  • Problèmes de communication avec votre médecin ou le personnel.
  • Dépôt d’une plainte — si vous avez reçu des soins inadéquats ou si vous avez été victime d’une conduite médiocre ou non professionnelle ou d’abus sexuel de la part d’un médecin de l’Ontario, obtenez de l’information sur la façon de déposer une plainte officielle.
  • Site Web de l’OMCO — naviguer sur le site et trouver des renseignements précis.
  • Renseignements sur d’autres organismes de soins de santé en Ontario.

Ce que nous ne pouvons pas faire :

  • Trouver un médecin — Il s’agit d’un service fourni par Accès Soins, un service créé par le Ministère de la santé de l’Ontario pour aider les Ontariennes et Ontariens qui n’ont pas de fournisseur de soins de santé familiale à en trouver un. On peut les joindre au 1 800 445-1822.
  • Intervenez dans vos soins de santé ou exigez d’un médecin de suivre un cours spécifique concernant votre traitement.
  • Régler les problèmes liés au système ou non liés aux médecins — les préoccupations ou les frustrations concernant le système de santé, le système hospitalier ou d’autres professionnels de la santé ne relèvent pas du rôle de l’OMCO en tant qu’organisme régulateur des médecins.
    • Cela comprend les temps d’attente pour les chirurgies, les soins spécialisés, l’accès aux soins, les membres non-médecins d’une équipe de soins de santé, etc.
  • Faire des orientations ou prendre des dispositions pour des types spécifiques de soins de santé.
  • Accorder des dommages-intérêts financiers en toutes circonstances.
  • Fournir des services d’urgence — si vous avez une urgence, veuillez composer le 911.

Comment nous contacter

Par téléphone

416 967-2603
Sans frais : 1 800 268-7096, poste 603

Heures d’ouverture

Lundi au vendredi
De 8h à 17h

Adresse

Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario
80, rue College
Toronto (Ontario)
M5G 2E2 Canada
Télécopieur

Courriel

[email protected]
Lorsque vous envoyez un courriel, veuillez fournir un numéro de téléphone auquel vous pouvez être joint afin que nous puissions mieux vous aider et répondre à vos préoccupations.

Avec le soutien de services de traduction, le Centre d’assistance aux patients offre des services dans plus de 240 langues.

Questions fréquentes que nous recevons :

  • Mon médecin peut-il me facturer pour transférer mes dossiers médicaux? Oui, les médecins peuvent facturer aux patients des frais raisonnables pour la mise à disposition d’un dossier de renseignements personnels sur la santé ou d’une partie de celui-ci. Consultez notre politique relative aux Dossiers médicaux pour obtenir plus de détails.
  • Un médecin peut-il me présélectionner avant de m'accepter comme nouveau patient? Non. Les médecins doivent utiliser une approche du premier arrivé, premier servi lorsqu'ils acceptent de nouveaux patients dans leur cabinet et ne sont pas autorisés à choisir ou à discriminer les patients potentiels. Consultez notre politique Acceptation de nouveaux patients pour obtenir plus de détails.
  • Un médecin peut-il décider de mettre fin à la relation médecin-patient avec moi? Oui, mais dans chaque cas, il doit faire des efforts raisonnables pour résoudre toute situation affectant sa capacité à vous prodiguer des soins, et envisager de mettre fin à la relation uniquement lorsque ces efforts ont échoué. Consultez notre politique Mettre fin à la relation médecin-patient pour obtenir plus de détails
  • Dans quelles circonstances les médecins sont-ils tenus de signaler ou de divulguer des informations me concernant aux autorités? Il existe de nombreuses situations qui obligeraient un médecin à signaler un événement ou un problème de santé à une agence ou une autorité spécifique. Il s'agit notamment de la maltraitance ou de la négligence envers les enfants, de la capacité de conduire avec facultés affaiblies ou de certaines maladies transmissibles. Consultez notre politique de Déclaration obligatoire et permissive pour obtenir plus de détails.

Autres ressources que vous pouvez contacter :

  • Représentant de l’expérience patient à l’hôpital où vous ou votre proche avez reçu des soins.
  • Administration de l’équipe de santé familiale là où votre médecin exerce
  • L’Ombudsman des patients de l’Ontario a pour rôle de répondre aux plaintes des patients actuels ou anciens ou de leurs soignants au sujet de leurs soins ou de leurs expériences avec les hôpitaux publics, les foyers de soins de longue durée et les organismes de services de soutien des soins à domicile et en milieu communautaire et d’aider à résoudre les plaintes.
  • Le Bureau du coroner en chef peut être en mesure d’aider à répondre aux préoccupations concernant l’aide médicale à mourir (AMAD).

Code de conduite

Nous nous engageons à communiquer avec vous de manière respectueuse, professionnelle et civile. Nous attendons la même chose de vous.

Nous comprenons que votre situation peut être stressante et que naviguer dans notre système de santé peut être frustrant. Cependant, nous n'accepterons aucun comportement abusif envers notre personnel, y compris les menaces, les comportements vexatoires ou intimidants, le harcèlement sexuel, les hurlements ou les cris, ou les déclarations obscènes, racistes ou discriminatoires.

La loi oblige l'OMCO à protéger son personnel contre les comportements abusifs. Si vous faites preuve d’un tel comportement de façon répétée, il est possible que l’OMCO ne communique avec vous que par écrit ou finisse par limiter les communications futures avec vous.